Des fossiles du plus grand dinosaure jamais découvert retrouvés en Argentine

Vue : 177
0
Publie : 18:44 | 2014-05-20
Par : Francetv info

Un paléontologue allongé à côté d'un fémur du plus grand dinosaure jamais découvert, en Patagonie (Argentine).

L'état de préservation de ces restes de Titanosauridae permet aux paléontologues d'estimer la taille de ces dinosaures. 

Leur âge : 95 millions d'années. Leur taille : environ 40 mètres de long, pour un poids total de 80 000 kilos chacun. Des fossiles ayant appartenu à la famille des Titanosauridae, les dinosaures les plus imposants à avoir foulé le sol terrestre, ont été découverts en Argentine, rapporte samedi 17 mai le quotidien britannique The Telegraph (en anglais).

Sur les indications d'un fermier, tombé par hasard sur l'un de ces restes, sept herbivores à la stature colossale ont été retrouvés ensemble sur un site de la province de Chubut, en Patagonie, par les paléontologues du musée paléontologique Egidio Feruglio.

"La qualité de cette trouvaille a surpris les scientifiques qui, jusque-là, étudiaient ce type de dinosaures à partir de fragments de restes", explique l'établissement dans un communiqué. "La quantité, la taille, ainsi que leur état de préservation inhabituelle rendent cette découverte exceptionnelle", se félicitent les scientifiques. Surtout, ces fossiles ont permis d'estimer la taille de ces quadrupèdes de l'infra-ordre des sauropodes, reconnaissables à leur long cou, leur longue queue et leur petit crâne. 

Une nouvelle espèce 

"Etant donné la taille de ces os, qui dépassent ceux de tous les animaux géants découverts auparavant, ce nouveau dinosaure est le plus grand animal à avoir vécu sur Terre", confirment les paléontologues à la chaîne BBC News. Il devrait être bientôt baptisé. "Il sera nommé en hommage à sa magnificence, ainsi qu'à sa région et au fermier qui nous a permis de faire cette découverte."

Et pour cause : ce dinosaure "fait la taille de deux camions prolongés par deux remorques de chaque côté et pèse le poids de 14 éléphants", calcule José Luis Carballido, responsable des fouilles. Quarante mètres de long et vingt mètres de hauteur, "soit la taille d'un immeuble de sept étages".

Outre ces restes gigantesques, les scientifiques ont retrouvé au total plus de 200 fossiles. Selon eux, les sept spécimens ont pu mourir de déshydratation pendant une période de sécheresse, avant de se faire dévorer par des carnivores. Lesquels, en tentant de déchirer leur chair épaisse, y ont laissé quelques dents. Celles-ci ont aussi rejoint le précieux butin du musée. 

 

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

DONNEZ VOTRE AVIS

Publier votre réaction avec un compte anonyme :

Nom :*
Email :*
Text :*

N° Caractères : 500

Totale 9 + 8 = *

Publier votre réaction avec votre propre compte :

Vous n'avez pas de compte? Vous pouvez vous inscrire

Nom d'utilisateur :*
Mot de passe :*

Sondages

Archives

Editorial

Archive