USA - NSA : "Angry Bird", cheval de troie de la NSA dans les téléphones intelligents

Vue : 92
0
Publie : 07:38 | 2014-01-28

Le renommé et célèbre jeu de Rovio « Angry Birds » sur votre smartphone pourraient être un inimaginable cheval de Troie. Une révélation faite par Edward Snowden qui a publié ce Lundi une multitude de documents tenus secrets depuis lors par la National Security Agency (NSA). Il y détaille des moyens et dispositifs entretenus par la NSA dans les téléphones mobiles intelligents en circulation sur le marché des consommateurs. Plusieurs consommateurs dans le monde ont téléchargé environ 1,7milliards de fois ce jeu de société. Des statiques qui auraient éveillé l'intérêt de la NSA qui aurait décidé de cibler le potentiel que lui rapporterait un tel jeu.

Du New York Times au The Guardian en passant par ProPublica, les informations inédites de Snowden ont eu de l'écho et le rapport sur les données qu'ont recueillies la NSA sur les utilisateurs du jeu tel leur code d'identification, leur localisation géographique au jour le jour ... ont été publiés. Il serait fort probable que la NSA ait également pour cible de collecte illégale de données des utilisateurs les réseaux sociaux tels Facebook, Twitter et les applications telles Google Maps, etc... Les outils d'espionnage de la NSA à cet effet seraient nommés d'après l'appellation "Schtroumpfs".

Entre autre, le "Fouineur Schtroumpf " qui permet aux agents d'accéder au microphone d'un dispositif, le "Tracker Schtroumpf » qui fournit des données de localisation précises sur un téléphone et le « Dreamy Schtroumpf » qui peut tourner sur un smartphone qui semble être désactivé. Ainsi, « Angry Bird » caractérisée « d'application qui fuit » au même titre que Facebook, Twitter ... suggère qu'il suffit qu'un seul utilisateur télécharge une image depuis son téléphone intelligent pour que l'information sur l'utilisateur soit mise à la disposition des « hackers » de l'agence, telle l'adresse email, la liste de ses contacts et ses données de localisation.

Des révélations sur la NSA ne sont pas les seules faisant apparaître des actes de piratage, la NBC a également publié ce Lundi un rapport détaillant les efforts de surveillance du Government Communications Headquaters (GCHQ), l'agence de services de renseignements britanniques sur les médias sociaux. Ce programme d'espionnage qui analyse le trafic sur Youtube et Facebook est connu sous le nom de « Speaky Dolphin ».

Coïncidence ou hasard du calendrier, il apparaît tout de même que toutes ces fuites sont révélées seulement dix jours après que Barack Obama ait promis des réformes limitées au programme de surveillance de la NSA.

 

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

DONNEZ VOTRE AVIS

Publier votre réaction avec un compte anonyme :

Nom :*
Email :*
Text :*

N° Caractères : 500

Totale 2 + 1 = *

Publier votre réaction avec votre propre compte :

Vous n'avez pas de compte? Vous pouvez vous inscrire

Nom d'utilisateur :*
Mot de passe :*

Actualités Video

Liste

Challenges : Said Boukhelifa - Quelques vérités sur les déficiences du tourisme algérien

15:50 | 2018-05-31

challenges ... avec Hassen Khelifati / PDG Alliance Assurances

Sondages

Archives

Editorial

Archive